📚 Jehos, tome 1 : Union – Jérémie Goldstein 💗💗💗💗💗

Màj : 08/04/2024 | Lecture | 7 commentaires

Nouvelle chronique littéraire aujourd’hui sur le blog avec un roman que m’a gentiment envoyé Mathieu de la maison d’auto-édition Librinova : le tome 1 de la saga Jehos de Jérémie Goldstein, qui est sorti fin 2023.

Jehos, tome 1 : Union – Jérémie Goldstein
Galis, 17 ans, souffre d’une terrible maladie : il ne doit pas saigner, au risque de mourir. Protégé du monde extérieur pour ne pas se blesser, il vit reclus de la société de l’empereur Galareus et ne s’évade qu’à travers la magie des livres. Le jeune homme accepte son sort jusqu’au jour où, pour de mystérieuses raisons, son père l’emmène vers une destination inconnue, bouleversant son existence.

Dès leur arrivée à Elioh, l’adolescent n’hésite pas à braver l’interdiction formelle de sortir pour se mêler à la foule quitte à mettre sa vie en danger. Il est alors entraîné dans des aventures incroyables empreintes de magie, et les questions se bousculent dans sa tête. Pourquoi son père l’a-t-il conduit dans cet endroit ? Quel danger fuit-il ?

Avec Jehos, Jérémie Goldstein nous plonge dans un univers rempli de magie et de combats, où les protagonistes doivent affronter de nombreuses épreuves au péril de leur vie.

Mon avis sur le tome 1 de « Jehos » de Jérémie Goldstein

Jehos est notamment l’histoire de Galis, jeune homme qui a toujours été surprotégé par son père à cause d’une maladie qui le ferait mourir s’il saigne. Pour la 1ère fois de sa vie, il va faire un voyage à Elioh, ville de l’Empire où se déroule un tournoi de combats magiques. Malheureusement tout ne va pas se passer comme prévu car le village va être attaqué la nuit par un groupe de guerriers qui massacrent tout le monde. Dans ce roman, nous suivons ce même évènement par le point de vue de différents personnages :

  • Galis, forcément
  • Stelle, dont s’est entiché Galis
  • Erin, le petit ami de Stelle, et Tarla sa mère
  • Holm et Dari, père et fils d’un peule de magiciens qui n’ont pas le droit de se battre magiquement devant des témoins
  • Baal, un magicien mystérieux
  • Etc…
Jehos, tome 1 : Union – Jérémie Goldstein

L’histoire se rapprocherait d’un huit-clos (le village) dont l’intrigue se déroulerait en seulement une nuit. Et personnellement, j’ai trouvé cette manière de faire hyper efficace. Le fait qu’on ait plusieurs points de vue qui parfois convergent, rend le récit vraiment vivant et tout s’imbrique petit à petit. Cela nous donne une bonne compréhension de ce qu’il se passe dans et autour du village au fil des heures.

▪ ▪ ▪

J’ai lu dans les remerciements que l’auteur planchait sur ce projet (son premier roman) depuis 2007 ! Et honnêtement, ça se voit que ce livre a été travaillé et retravaillé. La plume est excellente et précise, rien de superflu mais en même temps, tout est là. Il a su donner un rythme à l’histoire et je me suis retrouvée plusieurs fois avec mes yeux ronds comme des soucoupes à cause de rebondissements dont je ne me doutais pas. Franchement, pour un 1er roman, je suis impressionnée !

Les légendaires Anciens étaient les gardiens des secrets divins. Si les Velius étaient protégés par les tribus Jezhrelles, le Cercle des Anciens avait la charge des deux plus grands trésors divins. Jehos, sous la responsabilité directe du Gardien, et le Prisme, ou Velius maître, qui ne quittait jamais le siège secret du Cercle, et dont le pouvoir exceptionnel octroyait l’immortalité à n’importe quel humain. Les membres du Cercle étaient les seuls bénéficiaires de cet immense honneur.

Jérémie Goldstein a réussi à imaginer un univers très riche, avec une Histoire, différents peuples aux us et coutumes variés. L’auteur a aussi créé des religions, des reliques magiques, voire divines (Jehos, dont je ne veux pas trop vous parler, pour garder du mystère) et une magie très élaborée, avec l’utilisation de cristaux de différents éléments. J’avoue avoir juste eu un petit doute au début quand Galis s’est entichée de Stelle au 1er regard (et encore, le mot est faible), c’était beaucoup trop rapide selon moi mais cette attirance aura finalement son importance par la suite alors je suis passée outre.

Le livre est assez dense mais en même temps, il mérite ses 700 pages car rien n’est pas en trop. On découvre les personnages petit à petit, notamment Baal dont on ne sait pas trop quoi penser au début. Parfois, nous remontons le temps pour en savoir plus sur le passé de nos héros, encore une fois pour une meilleure compréhension du monde et des évènements qui ont conduit à l’attaque.

▪ ▪ ▪

Un autre point que j’ai apprécié est que l’auteur n’hésite pas rendre la vie très dure à ses personnages (voire fatale). A force de lire des chapitres du points de vues des différents personnages, forcément on s’attache et d’un coup certains disparaissent. Ça ajoute de la tension  et j’apprécie, contrairement à des romans où tout semble facile.

▪ ▪ ▪

Jérémie Goldstein avec Jehos me montre encore une fois qu’on peut faire de très belles découvertes parmi les nouveaux « petits » auteurs (rien de péjoratif ici hein). Si vous aimez la fantasy riche, je vous recommande vivement ce premier tome, en espérant que l’auteur sortira la suite dans pas trop longtemps. Soit dit en passant, ce n’est pas une fantasy que je recommande aux jeunes ados, certaines scènes étant difficiles (sanglantes et violentes) donc plutôt aux young adult et adultes.

Bannière Livraddict
Est-ce que ce genre de roman pourrait vous plaire ?
Jehos, tome 1 : Union – Jérémie Goldstein

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Une fois que vous avez écrit votre message, n'hésitez pas à cliquer sur la petite ✉ pour pouvoir mettre vos "coordonnées" 🙂

Les commentaires

  • Twogirlsandbooks
    18 avril 2024

    Je ne connaissais pas du tout, mais ce que tu dis sur l’univers me tente. En plus, je suis curieuse de découvrir ce huis-clos qui semble sortir de l’ordinaire.

    Répondre
  • mathildelitteraire
    11 avril 2024

    Coucou,
    Je ne connaissais pas ce livre, mais il peut me plaire !
    merci pour la découverte 🙂
    des bises

    Répondre
  • Isabelle Frappier
    11 avril 2024

    L’idée de voir le récit du point de vue de plusieurs personnages me plaît beaucoup. C’est vrai que ça doit apporter une dimension différente.

    Bisous, bonne journée!

    Répondre
  • Eh bien, on ne s’ennuie pas !
    Je ne sais pas si j’aimerai mais tu as le don pour écrire ce genre de chronique, c’est sûr !
    Bises
    Cécile

    Répondre
  • Anonyme
    9 avril 2024

    Merci beaucoup pour cette très belle chronique. C’est un plaisir de voir que ça vous a plu ^^

    Répondre
  • Coucou Anna,
    ça m’a l’air d’une petit pépite et la thématique répond en plus à mes préférence. Comme j’ai presque terminé Contes et récits du Paris des merveilles, je vais pouvoir commencer un autre bouquin !
    Merci pour la découverte

    Répondre
  • Light And Smell
    8 avril 2024

    J’apprécie quand un auteur n’hésite pas à malmener ses personnages et arrive à créer un univers dense comme ici !

    Répondre
Design et thème par moi-même. Site propulsé par Wordpress et hébergé chez 1&1 Ionos.
Mentions légales & politique de confidentialité
Partagez
Tweetez
Enregistrer